Humanisme et Lumieres

Get Adobe Flash player

Accueil

 

 

Le but des auteurs s'exprimant sur le Site « Humanisme et Lumières » est de travailler à une prise de conscience de valeurs universelles, communes à tous les hommes et susceptibles de les rassembler. « Humanisme et Lumières » a donc pour objet la diffusion de réflexions sur une morale civique, susceptible de constituer la pensée humaniste d'aujourd'hui, ouverte sur l'avenir et à l'universel ; et dans cet esprit les textes présentés ici s'efforcent d'éclairer les problématiques sociétales posées par notre époque et pour l'avenir, aux niveaux national, européen et mondial.

 

Le respect de la liberté absolue de conscience, excluant tout dogmatisme en matière de conceptions métaphysiques, fondement de la laïcité dans la société, est le principe de base commun à tous les auteurs s'exprimant sur ce site.

Il convient de préciser que la liberté absolue de conscience laisse à chacun le droit de cultiver ses propres références métaphysiques, de pratiquer telle religion de son choix ou de n'en pratiquer aucune, qu'elle reconnaît la liberté de croire en Dieu et en l'immortalité de l'âme, aussi bien que le droit de nier l'existence de dieu et de prétendre que l'âme se détériore en même temps que le corps pour s'éteindre avec la mort... Autrement dit tout être humain a le droit d'être athée ou agnostique, autant que d'avoir et de pratiquer une religion.

 

Le respect de la liberté absolue de conscience laisse donc à chacun le choix de ses conceptions métaphysiques. Mais en contrepartie, il exclut l'intolérance, il oblige chacun à reconnaître cette liberté aux autres et par conséquent à ne jamais chercher à imposer ses propres conceptions des choses et de la vie, ni les symboles qui les caractérisent.

 

Ce principe conduit aussi à l'acceptation du débat sur les différentes façons de concevoir des réponses aux grandes questions métaphysiques, sans jamais en faire une question personnelle ; le débat ne devant en aucun cas mettre en cause l'individu et sa liberté, il ne peut porter que sur les arguments philosophiques, culturels ou autres, de nature à expliquer ou justifier, les différentes conceptions métaphysiques confrontées.

Le principe de laïcité étant admis, comment envisager pour le 21e siècle un humanisme fédérateur et une nouvelle ère des Lumières ?

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2016. All Rights Reserved.